• All
  • 3 Cadeaux De Lisette
  • Blabla
  • D'Où...?
  • Haut Pomme Trois Livres
  • MADeleine De Là à Là
  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
  • www.theatre-enfants.com

    Léa Chantereau
    • 3 Cadeaux De Lisette

    La qualité majeure de ce spectacle est de mêler tout naturellement différents aspects du théâtre tels que les marionnettes, le conte, la danse ou encore la musique sous formes de chansonnettes et de petits instruments. Ce qui  amène à un spectacle vivant et très visuel. Par petites touches, la comédienne  nous fait participer et tout le monde se prend spontanément au jeu. On se surprend même à rire, car ce spectacle est plein d’un humour commun à tous les âges. Bref un moment très léger qui donne envie de continuer son dimanche sous le signe de la bonne humeur.

    Les 3 cadeaux que Lisette va nous offrir, sont trois boîtes posées sur le sol  du théâtre de la Passerelle. Ce que l’on remarque en premier lorsque le spectacle commence, ce sont les couleurs des accessoires, mais aussi celles du costume de l’unique comédienne en scène. Elles sont joyeuses et variées et forment un tableau plaisant pour les yeux. En 35 mn la comédienne et auteure de cette pièce Frédérique Flanagan (dont la spontanéité et la joie communicatives méritent d’être soulignées) va passer d’une boîte à l’autre et nous raconter trois petites histoires très charmantes. Les cadeaux de Lisette, un rouge, un jaune, un vert, lorsqu’elle les ouvre, laissent sortir des personnages rigolos et de nature variées, puisqu’ils sont aussi bien des marionnettes que des instruments de musique. Et l’attention de tous est captée. D’un gros livre jaillit la première histoire : un épouvantable  épouvantail se lamente, car il est tout nu dans un champ. Mais trois petits animaux sont là pour l’aider à se vêtir. De la seconde boîte sortent un canard et un coucou qui s’inquiètent pour leur ami crapaud, car la pluie ne tombe plus. Ils décident d’aller voir le nuage… Et de la dernière boîte, la plus petite sort…Chut ! n’en disons pas plus et laissons la surprise faire son effet : le troisième cadeau de Lisette étonnera en effet  les petits et les plus grands aussi !!! La qualité majeure de ce spectacle est de mêler tout naturellement différents aspects du théâtre tels que les marionnettes, le conte, la danse ou encore la musique sous formes de chansonnettes et de petits instruments. Ce qui  amène à un spectacle vivant et très visuel. Par petites touches, la comédienne  nous fait participer et tout le monde se prend spontanément au jeu. On se surprend même à rire, car ce spectacle est plein d’un humour commun à tous les âges. Bref un moment très léger qui donne envie de continuer son dimanche sous le signe de la bonne humeur.
    Lire la suite
  • Lamuse

    Murielle Desveaux
    • 3 Cadeaux De Lisette
    Les trois cadeaux servent de prétexte à raconter des histoires. Le premier est un gros livre rouge, utilisé comme théâtre à des marionnettes rigolotes et colorées. Le deuxième est une boîte à surprises, d’où surgissent des instruments de musique, alors qu’un tuyau acoustique sortira de la troisième. La jeune comédienne est aussi musicienne, elle chante des comptines a capella, s’approprie l’espace. L’ensemble, assez charmant, est bien suivi par les petits.
  • Pariscope

    Caroline Munsch
    • D'Où...?
    Deux personnages atypiques et curieux, Boulerolle et Céleste se rencontrent et s'apprivoisent. En sept tableaux, sans paroles (ou presque), agrémentée de quelques chansons et rythmée d'onomatopées, cette fantaisie musicale et gestuelle autour de la naissance, s'adresse aux enfants dès 1 an. De très belles trouvailles de mise en scène donnent lieu à un émerveillement visuel qui n'échappe pas aux tout-petits. Même si on regrette un début déroutant, la magie opère sur le public, touché par cet instant poétique.
  • Paris frimousse

    Caroline Pillet
    • 3 Cadeaux De Lisette
    Lisette comédienne et chanteuse très talentueuse, offre avec ce spectacle trois histoires magiques aux tout-petits. Chacune sort d’une boîte aux couleurs chatoyantes qui renferme de belles surprises, comme un épouvantable épouvantail tout nu ou une souris qui fait des bisous. Au fil du spectacle, les enfants, qui rient et chantent avec Lisette, sont transportés dans trois univers poétiques qui leur offrent un éveil à la fois au conte et à la musique. Tous tapent des mains en chœur et ressortent en allant embrasser le fausse petite souris de Lisette ?. Un plaisir pour les yeux et les oreilles.
  • lamuse.fr

    Murielle Desveaux
    • MADeleine De Là à Là

    Une chose est sûre, Frédérique Flanagan sait captiver l’attention des tout-petits. Seule sur scène, drôlement fagotée, elle les entraîne dans son monde sensible et poétique.

    Ses idées se bousculent, elle voudrait nous dire tellement de choses !
    Les enfants sont sous le charme de cette Mad un peu « fofolle ».
    Un spectacle tendre et doux, rythmé par des effets sonores judicieux pour capter l’attention d’un bout à l’autre !

    Une chose est sûre, Frédérique Flanagan sait captiver l’attention des tout-petits. Seule sur scène, drôlement fagotée, elle les entraîne dans son monde sensible et poétique. On ne sait pas trop qui est cette Mad. Une fée un peu fêlée ? Une dame un peu à part qui marche sur le fil de ses pensées, de l’eau, du temps.. Elle vit au milieu de ses trésors, une multitude d’objets insolites qu’elle fait revivre au travers de belles histoires, elle chante ses souvenirs d’enfance, elle danse. Ses idées se bousculent, elle voudrait nous dire tellement de choses ! Les enfants sont sous le charme de cette Mad un peu « fofolle ». Un spectacle tendre et doux, rythmé par des effets sonores judicieux pour capter l’attention d’un bout à l’autre !
    Lire la suite
  • Journal métiers petite enfance

    Bruno Lomenech
    • MADeleine De Là à Là

    « Frédérique Flanagan a conçu et joue ce spectacle, avec une joie communicative. Son personnage gagne toute l’attention du public, les plus jeunes et les adultes. Une fée avec une araignée au plafond, assoiffée de rues à traverser, d’escaliers à grimper, d’obscurités à éclairer, nous conte avec la plus grande générosité un monde où l’on chute sous les mots.un spectacle drôle, touché tantôt par la mélancolie, tantôt par l’euphorie, toujours par la magie. »

    MAD(eleine) de là à là nous présente une féerie actuelle, une fée sans ailes qui traverse l’existence à pied et nous dévoile un monde insolite : le nôtre ? Un monde moderne et sans âge à la fois où les objets une fois abandonnés sont collectés et servent aux histoires les plus touchantes, où l’objet bancal est un poème naissant. MAD(eleine) est entourée d’objets, qui sont autant de rêves à rêver, de mots qui se bousculent, d’histoires à réveiller. Elle chante la chaise à trois pieds (sur laquelle elle parvient à s’asseoir et à jouer du piano à doigts), la chaussure à la semelle de bois, le bateau de papier, la pluie ou le clou de girofle qui lui mettent tant d’idées en tête. Dans un petit monde fait de bric et de broc, elle lance sa voix, chante, danse le jour comme la nuit, avec la plus grande tendresse. Les mots se bousculent ; objets particuliers eux-mêmes, ils l’étonnent, nous étonnent ; ils s’inventent, nous amusent ! Ici les histoires enchantées s’échappent de l’ordinaire, d’une musique enveloppante, les souvenirs d’un parfum ou d’une lanterne magique. Frédérique Flanagan a conçu et joue ce spectacle, avec une joie communicative. Son personnage gagne toute l’attention du public, les plus jeunes et les adultes. Une fée avec une araignée au plafond, assoiffée de rues à traverser, d’escaliers à grimper, d’obscurités à éclairer, nous conte avec la plus grande générosité un monde où l’on chute sous les mots. Un spectacle drôle, touché tantôt par la mélancolie, tantôt par l’euphorie, toujours par la magie.
    Lire la suite
  • Theatreonline

    • MADeleine De Là à Là
    Petite prousterie pour minots Madeleine a une araignée au plafond, une de ces petites bêtes qui vous chatouillent l’entendement et font de vous un être à part, un peu perdu. Madeleine, incarnée magnifiquement par Frédérique Flanagan, est le fruit de la rencontre improbable entre Mary Poppins et Yolande Moreau. Entre solitude et enthousiasmes soudains, elle nous promène dans son petit monde de babioles aux équilibres précaires. Tout ce qu’on aime !
  • Télérama N° 3144

    Françoise Sabatier-Morel
    • MADeleine De Là à Là

    Frédérique Flanagan, auteure et interprète, crée un personnage clown et poète, qui voudrait embrasser le monde comme un enfant. Mais il est si « dense » ! Comment faire ? Une question, peut-être sans réponse, que petits et grands pourront appréhender ensemble. Un spectacle lisible à plusieurs niveaux et à partager en famille.

    Madeleine s’entoure d’objets récupérés, s’enivre de mots et s’embrouille avec son trop plein d’idées dans la tête. Un peu folle, un peu fée, avec elle les objets prennent vie : elle exhorte une chaise à trois pieds à soutenir son popotin sans la faire tomber ; une carcasse de poussette bouge toute seule ; une structure bizarre devient fontaine…Frédérique Flanagan, auteure et interprète, crée un personnage clown et poète, qui voudrait embrasser le monde comme un enfant. Mais il est si « dense » ! Comment faire ? Une question, peut-être sans réponse, que petits et grands pourront appréhender ensemble. Un spectacle lisible à plusieurs niveaux et à partager en famille.
    Lire la suite
  • Pariscope

    Murielle Desveaux
    • MADeleine De Là à Là

    La magie opère. Le public suit son évolution avec enchantement, les bambins écarquillent les yeux et rient de bon cœur des inventions tarabiscotées qu’elle crée au fil du spectacle. Elle disparaîtra comme elle est apparue, en se faufilant vers un autre nulle part pour donner un peu de couleurs à ce monde parfois si terne.

    Mais qui est cette drôle de personne qui déboule avec son chariot en s’interrogeant sur l’utilité d’un clou de girofle et nous propose d’aller nous renseigner chez notre dentiste ? Déroutant… Elle se présente, elle s’appelle Madeleine, mais tout le monde dit Mad. Dans un flot de paroles Mad s’interroge, se répète, le propos n’est pas toujours cohérent. On écoute, on rit de ce méli-mélo de phrases qu’elle réitère, qu’elle tricote à sa façon. Autour d’elle, le décor ressemble à son discours. Un tas d’objets perdus, un peu comme elle. Elle les amoncelle, tisse un univers à l’aide de fils, comme pour confectionner une toile, semblable à celle de la petite araignée qui est restée collée au plafond dans sa tête. D’une vieille chaise à trois pieds qu’elle rafistole avec un entonnoir, à une fontaine qu’elle confectionne à l’aide de passoires, en passant par un canard en plastique et de vieilles baleines de parapluie, elle s’amuse et s’émerveille de tout. Ce spectacle, destiné aux enfants dès 2 ans, est une belle découverte. L’auteur et interprète, Frédérique Flanagan, surprend avec cette création inattendue. Elle retrace la vie d’une femme ballottée par la vie, qui déballe ses affaires comme ses pensées, avec humour et générosité. Elle chantonne ses dires, souffle son amour, nous attendrit par sa maladresse et nous étonne par sa joie de vivre. La magie opère. Le public suit son évolution avec enchantement, les bambins écarquillent les yeux et rient de bon cœur des inventions tarabiscotées qu’elle crée au fil du spectacle. Elle disparaîtra comme elle est apparue, en se faufilant vers un autre nulle part pour donner un peu de couleurs à ce monde parfois si terne.
    Lire la suite
  • Le Parisien - Les contes ravissent les bébés

    Julie Reynié
    • Haut Pomme Trois Livres

    Frédérique Flanagan, de la Compagnie des 3 Coups, et Nirupama Nityanandan leur tendent des livres illustrés, chantent, se tortillent, aboient. Les enfants les imitent, à leur façon. (…) il s’est tenu en plein air hier, à l’occasion du 3e festival les Contes d’été. Les fidèles ont répondu présent. c’est aussi l’occasion d’établir un premier contact avec le livre. « Ça a donné le goût de la bibliothèque à ma fille », s’enthousiasme une jeune maman.

    Assis sur un immense tapis en plein centre du square de la Cerisaie, une trentaine de tout petits observent les deux comédiennes. Frédérique Flanagan, de la Compagnie des 3 Coups, et Nirupama Nityanandan leur tendent des livres illustrés, chantent, se tortillent, aboient.Les enfants les imitent, à leur façon. «Ma Lilya apprécie beaucoup cette lecture. C’est très original », sourit Garance Meunier en regardant sa fille de 8 mois. Né en 2009, l’atelier mensuel Bébé bouquine a déjà séduit de nombreux parents. D’habitude à la bibliothèque des Quais, il s’est tenu en plein air hier, à l’occasion du 3e festival les Contes d’été. Les fidèles ont répondu présent. « Lou est déjà venue avec sa mère. Moi, je découvre. Ça me fait vraiment plaisir de la voir s’amuser comme ça, taper des mains et sautiller en rythme », s’émerveille Vincent Ganem en tenant sa petite de 17 mois. Un moment de complicité crucial pour Jean-Philippe Kay, responsable jeunesse à la bibliothèque des Quais Paul-d’Espinassous : « Il s’agit de montrer aux parents comment faire vivre une histoire. Ajouter de simples gestes peut tout changer au récit. » Mais c’est aussi l’occasion d’établir un premier contact avec le livre. « Ça a donné le goût de la bibliothèque à ma fille », s’enthousiasme une jeune maman.
    Lire la suite
  • Pariscope

    Caroline Munsch
    • 3 Cadeaux De Lisette

    Les petites oreilles sont toutes ouïes! Des “Oh”, “Ah” et même des “Areu” montrent l’attention particulière des tout-petits spectateurs.. le public est conquis.

    En arrivant avec Mathis (5 mois) devant la Comédie de la Passerelle, quelle surprise de découvrir tous ces petits bouchons emmitouflés dans leurs combinaisons. Le spectacle, destiné aux enfants dès leurs premiers mois, est un joli conte en boîte ! Sur scène, la comédienne nous offre trois cadeaux. Le premier est un grand livre rouge contenant une belle histoire où Papillon, Souricette et autre oiseau-chanteur se mettent en tête de rendre heureux un épouvantail ! Le deuxième, une étrange boîte jaune, contient une histoire amusante dans laquelle, un crapaud, un coucou et un canard cherchent à faire venir la pluie…À qui se plaindre ? À Monsieur Nuage pardi ! Quant au troisième, je vous laisse la surprise de le découvrir. Le spectacle est fait de sons de bouche, de doigts et d’instruments originaux. Les petites oreilles sont toutes ouïes! Des “Oh”, “Ah” et même des “Areu” montrent l’attention particulière des tout-petits spectateurs. Soulignons le talent de la Comédienne Frédérique Flanagan mise en scène par Alexis Flanagan. Pour en revenir à nos cadeaux, ce jour-là, du plus jeune au plus âgé (papie, mamie) le public est conquis. Un dimanche matin qui commence bien.
    Lire la suite
  • Télérama

    • 3 Cadeaux De Lisette

    C’est fou ce que public « crèche-maternelle » insipre aux artistes. Avec la contrainte du spectacle court, l’obligation de retenir l’attention de petits qui se lassent vite, il faut ajouter des surprises aux surprises. C’est ce que fait Frédérique Flanagan avec ses histoires minuscules, ses boîtes à coucou, ses personnages-objets qui sortent de livres ou de boîtes. Trois contes charmant.

    C'est fou ce que public "crèche-maternelle" insipre aux artistes. Avec la contrainte du spectacle court, l'obligation de retenir l'attention de petits qui se lassent vite, il faut ajouter des surprises aux surprises. C'est ce que fait Frédérique Flanagan avec ses histoires minuscules, ses boîtes à coucou, ses personnages-objets qui sortent de livres ou de boîtes. Trois contes charmant.3
    Lire la suite
  • Theatreonline

    Stéphanie Richard
    • D'Où...?
    D’où vient-on ? D’un ventre, d’une bulle sans horizon. Quelle étrange machine que ce corps humain qui fait des bébés ! De la rencontre d’une danseuse gracieuse et d’une clown mutine est née « D’où », un spectacle subtil où se mêlent théâtre et danse contemporaine. On voyage avec elles dans la vie intra-utérine, entre collisions et borborygmes, avec humour et délicatesse, les accompagnant de l’éclosion jusqu’à l’envol. De la poésie pour tout-petits …
  • Télérama TTT

    Carène Verdon
    • D'Où...?

    Frédérique Flanagan, Céline Pradeu et Nirupama Nityanandan, montent un spectacle de toute beauté, destiné au plus dur des publics, les tout-petits.

    De jolies tentures et des ballons rouges, quelques guirlandes de lumières, une musique enfantine : Frédérique Flanagan, Céline Pradeu et Nirupama Nityanandan, montent un spectacle de toute beauté, destiné au plus dur des publics, les tout-petits. Céleste et Boulerolle, les deux jolies héroïnes, ramènent tout doucement leurs très jeunes spectateurs dans un joli souvenir, celui de leur vie dans le ventre de la mère. Si le propos peut leur échapper, ils sont fascinés par l’esthétique emplie de rêve de ce magnifique spectacle. Entremêlant chant, danse et comédie, Céleste et Boulerolle stimulent les sens visuel et auditif des mômes et énumèrent des termes scientifiques, comme autant de poèmes. La vie et son origine deviennent un univers de douceur.
    Lire la suite
  • Télérama TTT

    Nathalie Kuperman
    • D'Où...?

    La gestation est mise en scène d’une façon poétique, sur une musique cristalline, dans un décor d’une grande douceur : les ballons et les bulles de savons flottent, les machines miment les battements de cœur. Et quand l’enfant naît (c’est un poupon et ça pourrait être ridicule), les larmes viennent. Magistral. Dernières représentations : foncez !

    D’où je viens ? Comment c’était dans le ventre de maman ? Comment suis-je venu au monde ? Les deux artistes répondent aux questions que se posent les tout-petits. C’était un pari difficile, et c’est une réussite totale. Les danseuses livrent une chorégraphie de l’étonnement suscité par la rencontre sur fond d’onomatopées, là où le langage est sur le point d’affleurer. Et puis, les mots viennent par le chant, quand il s’agit d’être deux, de se découvrir, de se connaître, de s’aimer… La gestation est mise en scène d’une façon poétique, sur une musique cristalline, dans un décor d’une grande douceur : les ballons et les bulles de savons flottent, les machines miment les battements de cœur. Et quand l’enfant naît (c’est un poupon et ça pourrait être ridicule), les larmes viennent. Magistral. Dernières représentations : foncez !
    Lire la suite
  • Le parisien

    Corinne Nèves
    • D'Où...?

    Humour et chansons parsèment le jeu de la danseuse et de la comédienne qui, en quelques onomatopées et mouvements gracieux (tirés du flamenco, de la danse indienne et contemporaine), captivent le public. Un joli moment de douceur à partager.

    Après neuf mois de gestation, le spectacle "d'Où...?" se dévoile aux enfants dès 1 an, qui suivent durant 30 minutes l'odyssée rocambolesque et pittoresque de deux "personnages" nommés Boulerolle et Céleste dont la collision engendre une explosion et une éclosion... En fait, en sept tableaux, grâce au théâtre et à la danse, Frédérique Flanagan et Céline Pradeu invitent les petits à se souvenir de ce moment si loin et si proche à la fois, dans le ventre de leur maman. Humour et chansons parsèment le jeu de la danseuse et de la comédienne qui, en quelques onomatopées et mouvements gracieux (tirés du flamenco, de la danse indienne et contemporaine), captivent le public. Un joli moment de douceur à partager.
    Lire la suite
  • lamuse.fr

    Murielle Desveaux
    • D'Où...?

    Pari réussi : il ne faut que quelques secondes, quelques onomatopées, quelques notes de musique douce, quelques gracieux pas de danse pour captiver ce tout jeune public. Ils sont calmes et rient spontanément à bon escient.

    Bravo donc à ces deux comédiennes qui réussissent subtilement à marier le théâtre, la danse et la musique. En n’oubliant jamais l’esthétisme et l’humour.

    Une salle remplie de tout-petits, c’est toujours émouvant et un sacré pari pour les comédiens. 
A cet âge là, on parle haut et on ne contrôle pas ses émotions. Pari réussi : il ne faut que quelques secondes, quelques onomatopées, quelques notes de musique douce, quelques gracieux pas de danse pour captiver ce tout jeune public. Ils sont calmes et rient spontanément à bon escient. L’histoire ? Le développement de l’enfant dans le ventre de sa mère. Savoir s’ils saisissent toute la subtilité du message ? Difficile de savoir. Une chose est sûre, ils sont séduits et ne bronchent pas pendant les 30 minutes de spectacle. Bravo donc à ces deux comédiennes qui réussissent subtilement à marier le théâtre, la danse et la musique. En n’oubliant jamais l’esthétisme et l’humour.
    Lire la suite
  • Journal des métiers de la petite enfance

    Bruno Lomenech
    • D'Où...?

    D’où est une création palpitation. Un spectacle aux effets visuels originaux, un jardin de vie et de paillettes. Un hommage à la danse classique, contemporaine et même à la danse indienne.

    Qui sont Boulerolle et Céleste? Deux cellules dansantes, deux corps en mouvement qui invitent les enfants à partir de un an à rêver autour de la vie et de son avènement. La compagnie Les 3 Coups présente un spectacle qui parle de la rencontre des cellules, des corps, de la vie insufflée dans le théâtre de l'existence. Le paysage des battements du cœur, de la respiration est ici au centre d'une odyssée rocambolesque et pittoresque. "Graines de sésame, graine de folie, graine d'humains", la naissance parcourt toutes les formes de la nature nous chante la comédienne d'une voix douce, caressante. Des bulles de vies apprennent à se connaître: elles se tordent, chutent, s'enroulent l'une sur l'autre, entre en collision, s'abandonnent dans une joie féconde. Deux cellules comme deux notes différentes se lient, se livrent au "je" de la vie. Le cœur joue de sa propre musique et entraîne des percussions corporelles. De drôles d'objets illustrent cette comédie vitale avec une musique lancinante comme une ritournelle. Les chansons qui rythment le spectacle parle de l'air des poumons, de l'air qui s'échappe et questionnent chacun, "Est-ce que la mer est ronde?, et si le ciel et la mer tournent, est-ce que je tourne aussi?" D'où est une création palpitation. Un spectacle aux effets visuels originaux, un jardin de vie et de paillettes. Un hommage à la danse classique, contemporaine et même à la danse indienne.
    Lire la suite
  • Télérama TTT

    Françoise sabatier-Morel

    TTT On aime passionnément

    BlaBla des belles Bulles

    De saynettes joyeuses en chansons rigolotes, aux mélodies douces (très jolie réinterprétation de la berceuse Fais dodo…), rythmées ou jazzy, l’univers sonore de ce duo (Frédérique Flanagan au chant et Romain Titinsnaider au chant et à la guitare) parle aussi bien à l’intelligence et à la sensibilité des tout-petits qu’à celles des grands. Des compositions originales qui font vibrer les voix, sonner les mots, danser les onomatopées, tinter les objets, et babiller sur notre petit monde. Un spectacle de chansons léger et fin.

     

    TTT On aime passionnément BlaBla des belles Bulles Qu'est-ce qui fait chanter ces deux personnages, compagnons de mots et de notes ? Un chat bleu, les petits oiseaux au bord de l'eau, les bruits de la maison, mais aussi un bébé rose, un monstre vert, trois enfants dans leurs berceaux… De saynettes joyeuses en chansons rigolotes, aux mélodies douces (très jolie réinterprétation de la berceuse Fais dodo…), rythmées ou jazzy, l'univers sonore de ce duo (Frédérique Flanagan au chant et Romain Titinsnaider au chant et à la guitare) parle aussi bien à l'intelligence et à la sensibilité des tout-petits qu'à celles des grands. Des compositions originales qui font vibrer les voix, sonner les mots, danser les onomatopées, tinter les objets, et babiller sur notre petit monde. Un spectacle de chansons léger et fin.
    Lire la suite
  • lamuse

    Muriel Desveaux
    • Blabla

    BlaBla des belles Bulles
    Un très joli spectacle musical poétique et tout doux. Les deux voix s’accordent parfaitement, les chansons mélodieuses et rythmées sont rigolotes, les chut, oh et autres onomatopées parlent aux enfants
    lamuse était déjà conquis pour les précédentes créations de cette compagnie exigeante, cette nouvelle proposition est tout aussi charmante. Les tout-petits ont leur spectacle.

    Les tout-petits sont sous le charme de ce duo, l’un à la guitare et au chant, l’autre au chant et à la gestuelle délicate. Les « bravo » et « elle est belle cette chanson » spontanés des enfants le confirment. Il est question de doudou, de dodo, de chats, d’oiseaux … les bulles et les plumes s’envolent, les sons sortent d’une boite à meuh, d’un entonnoir acoustique ou d’une rappe à fromage (pour ne citer qu'eux).Un très joli spectacle musical poétique et tout doux. Les deux voix s’accordent parfaitement, les chansons mélodieuses et rythmées sont rigolotes, les chut, oh et autres onomatopées parlent aux enfants lamuse était déjà conquis pour les précédentes créations de cette compagnie exigeante, cette nouvelle proposition est tout aussi charmante. Les tout-petits ont leur spectacle.
    Lire la suite